« Le contenu est roi », c’est faux !

Le contenu est roi
Le contenu est roi

On entend partout que le contenu est le roi pour réussir le référencement d’un site. C’est faux.

Coupons la tête à ce roi de pacotille :twisted:

Nous allons étudier un cas concret : le site de Bansky, un célèbre artiste anglais de street art (dont j’ignorais l’existence jusqu’à hier :roll: )

Banksy sur Google

Tapez « banksy » sur Google, voici la page de résultats que vous obtiendrez :

Recherche sur Banksy
Cliquez pour agrandir

A priori pas de surprise, les informations générales sont bien sur la droite,  le premier lien envoie vers le site officiel, le deuxième vers Wikipédia, etc. Petite chose inhabituelle, le domaine du site officiel est un « .uk » ce qu’on trouve assez rarement sur Google.fr.

Voici le site de Banksy : http://banksy.co.uk/

Le site de Banksy
Le site de Banksy

Le site ne contient qu’une seule image : la signature de Banksy. Rien d’autre ! Aucun texte ! Néant !

Cette page est strictement vide, pourtant elle est positionnée devant Wikipédia, qui bénéficie pourtant d’un contenu impressionnant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Banksy

Banksy sur Wikipédia
Banksy sur Wikipédia

Problème : comment une page vide pourrait être positionnée devant un article Wikipédia, alors que Google a tant besoin de texte pour positionner une page ?

Contenu caché ?

Première idée : le contenu est caché. Jetons un œil au code source :

Code source du site de Banksy
Cliquez pour agrandir

C’est presque une œuvre d’art : il est constitué de 381 caractères. Le mot « Banksy » est visible deux fois. Il n’y a pas de balise <H1>. On ne peut pas dire que du texte soit caché derrière l’image… et encore moins qu’il y a un bourrage de mots-clé :-)

Peut-être y-a-t-il une page satellite, une redirection de bots ou une autre bidouille black hat ? Cela paraît peu probable…

Mais alors pourquoi ce site anglais est-il devant Wikipédia ?

Backlinks

Deuxième idée : les liens.

Voici le compte-rendu de ahref sur la site de Banksy : https://ahrefs.com/site-explorer/overview/subdomains/banksy.co.uk%252F

Banksy sur ahrefs
Cliquez pour agrandir

800.000 backlinks sur 24.000 sites !

Et en plus du backlink de qualité :

  • 22.000 liens dofollow
  • 4 liens de sites gouvernementaux (.gov)
  • 88 liens de sites éducatifs (.edu)

Conclusion

Le site de Banksy montre que le contenu est inutile pour réussir le référencement.

Le contenu n’est pas le roi. Le roi c’est le lien.

Il l’ignore peut-être lui-même, mais Banksy a réalisé un véritable chef d’œuvre du référencement naturel. Obtenir autant de backlinks de qualité sur un site composé en tout et pour tout d’une seule image à référencer est une performance assez extraordinaire !

Ce doit être un excellent consultant SEO, voire le meilleur consultant SEO au monde ;-)

D’après l’article de Wikipédia, les œuvres de Banksy sont généralement des messages anti-système. En effet, son site est une magnifique claque au discours de Matts Cutts, l’un des acteurs les plus influents du web.

Bravo l’artiste :-)

A ton tour !

Toi aussi prends la première position sur le mot-clé de tes rêves en créant un « site Banksy » en quelques clics !

Télécharge gratuitement le « Kit de référencement Banksy », personnalise le en deux minutes et regarde ton site monter tout seul dans les pages de résultats de Google.

Voici le mien : http://www.vrai-cuir.fr :-D

Laisse l’adresse de ton « site Banksy » en commentaire.

Edit du 04/04/2014 : Aujourd’hui le site de Banksy est vide, il n’y a rien dedans : aucun caractère et aucune image. Mais il est toujours premier sur Google !

Vous en voulez encore ? Abonnez-vous à la newsletter !

Chaque jeudi, découvrez le web et le référencement, sans terme technique.

20 réflexions au sujet de « « Le contenu est roi », c’est faux ! »
  1. Disons qu’il y a le roi et ses ministres :-)

    Démonstration intéressante. Mais ce que Bansky perd en contenu, il le gagner en notoriété et réputation. Ce qui lui a surement permis cette avalanche de liens. Liens qu’il n’a d’ailleurs, pour la plupart, pas créé lui-même.

    D’ailleurs, si tu ne connaissais pas Bansky jusqu’à hier, comment en as-tu eu vent ? :-)

    1. J’ai découvert Banksy lors d’une formation que j’ai donné à un client qui travaille dans le street-art. Comme j’aime bien montrer des exemples concrets, j’affiche des SERP dans le domaine du client. J’explique alors quelles optimisations SEO ont été utilisé par le site en première position. Au fil des exemples, je suis tombé sur les résultats de recherche du mot-clé « Banksy » (probablement via le knowledge graph).
      Et là, c’est le drame ! 8O
      A priori, le site de Banksy n’a aucune raison d’être en première position. Il a fallu que je fasse un audit du site « en live » pour trouver la raison.
      C’était nickel pour la partie suivante sur le netlinking ;-)

  2. Excellent exercice!
    Mais je dirai plutôt que l’exemple que tu as pris est une exception. Je m’explique : il est de manière générale plus facile de gérer des backlink avec du contenu de qualité. Et contenu de qualité rime plus souvent avec texte pertinent qu’avec image tout seule :)

    1. Evidemment que c’est une exception, tout le monde n’est pas un artiste mondialement connu ;-)
      Mais je sens que je vais me mettre à la peinture : ça à l’air d’être un excellent moyen d’obtenir des liens de qualité. Quelqu’un connaîtrait-il une méthode pour apprendre à peindre correctement en quelques jours ?

      1. Cette histoire que le contenu est roi, c’est de n’importe quoi, c’est juste Google qui l’a inventé, c’est vrai que pour faire un site on doit avoir quelque chose à ajouter ou à dire au monde, mais delà à que google puissent faire la différence d’un texte et un autre c’est une autre histoire.
        Le seul critère a été et restera encore pour quelque temps, c’est les liens, une fois, ils ont demandé à Matt, pourquoi pas utilisé d’autres critères que les liens, il a répondu, qu’ils ont fait le test et que le résultat, n’était pas bon.
        On est en 2015 et le site banksy est toujours premier.

    1. C’est clair. Mais je crains que ce ne sois pas suffisant ;-)
      Le problème c’est qu’on peut pas se permettre d’attendre quelques années. D’ici là, il est tout à fait possible que :
      – la notion de liens ne soient plus pris en compte dans l’algo de Google.
      – les moteurs de recherche n’existent plus, remplacés par je ne sais pas quoi.
      – la fin du monde soit arrivée.
      Bref, il va donc falloir être un peu plus réactif :-)

  3. Le contenu est toujours roi selon moi car les liens naturels viennent uniquement lorsque le contenu est intéressant et est digne d’être repartagé. Mais sinon on est bien d’accord les liens c’est 80% du référencement.

  4. Conclusion : pour classer un site aujourd’hui, il faut soit être déjà connu, soit être « malhonnête » et faire une tonne de link-building… Et f*** à tous les gens qui essaient de faire des choses bien mais qui ne verront jamais personne sur leur site ! Merci Google !

    1. Effectivement, si vous choisissez la voie du référencement « white » et que vous n’avez pas beaucoup de relations, vous êtes dans un cercle vicieux :
      Mon site n’est pas visible sur Google => Je n’ai pas de visiteurs => Personne ne voit mon contenu => Je ne reçois pas de liens naturels => Mon site n’est pas visible sur Google => etc.
      Seule solution : produire un contenu taillé pour la communication : intelligent, drôle, sexy, coup de gueule ou ludique (idéalement les cinq :roll: ). Ensuite en faire la promotion via les réseaux sociaux et les personnes influentes. Bref, faire parler de soi.
      La voie « Black » n’est pas aussi évidente qu’on veut le croire. Faites le test ;-)

  5. Moi je dis que c’est normal qu’il apparaît en 1ère position, parce que tout simplement c’est le nom « Banksy » qui est contenu dans son nom domaine « http://banksy.co.uk/  » que vous avez tapé dans Google. Donc naturellement c’est ce nom qui a été soumis à Google pour indexation et Google privilégie en 1er le nom de domain donc, tout naturellement lorsque tu tape banksy le nom de domaine apparaît en 1er.
    Pour le fait que qu’un site en .uk apparait dans google.fr y a rien d’anormal, tout dépend comment le site a été paramétré dans les GWMT… d’autant plus qu’il y a pas son équivalent en français, donc Google va chercher le résultat ou il se trouve, même si c’est en chine :)
    Pour moi le contenu reste important… très importants même…

    1. Merci pour ce commentaire.
      Google ne favorise pas systématiquement les noms de domaine exacts. Pour le vérifier, j’ai acheté le nom de domaine « stationnement-interdit.fr » il y a un mois et demi. J’y ai installé un blog et j’ai fait quelques liens neutres dessus (« cliquez ici », « voir ici », « lien », etc.). Résultat, le site n’est pas parmi les 26 premières pages sur le mot-clé « stationnement interdit ». Et je ne sais pas à quelle page il se trouve… Le facteur « nom de domaine » n’est vraiment pas très puissant si le reste ne suit pas.
      De plus, le site « banksy.fr » existe bien mais il n’apparaît pas dans les résultats de recherche sur le mot-clé « banksy ».

      Quel est ce paramétrage de GWT ?

  6. c’est normal, vous avez dit, ça fait un mois que vous l’avez acheté, laissé le temps de l’indexation et faite un travail d’indexation dans GWMT et BWMT. Aussi, par ce que c’est un mot clé concurrentiel. Alors que « banksy » doit être un nom propre (peut être que je me trompe), donc, moins de concurrence voir pas du tout et c’est normal qu’il apparaît. Je pense que Banksy joue sur sa notoriété comme de grande marque comme coca-colas et d’autres qui n’ont pas besoin d’un travail de référencement… ça compte aussi.
    Moi je pense que le contenu est très important, surtout, au moment ou on parle de « contenu sémantique » et avec le HTLM5 le contenu sera toujours un bon atout pour le référencement…
    Quel est ce paramétrage de GWT ?
    je parlais de Google Web Master Tools …. et aussi de Bing web master tools…

    Merci !

  7. Le problème, c’est que du coup c’est Google qui se charge de générer son snippet en l’absence de balise meta description et ça donne : « This British street artist with an international reputation shows and explains some of his best work. » ce qui du coup est faux. Mais bon, on est d’accord, Banksy s’en fiche et a bien raison !

  8. Pour ma part, je suis le chat (siamois de surcroît) le plus connu du monde : il suffit de taper mon nom, Eschylle avec deux « l », et mon site apparaît en première page.

    C’est normal, j’en suis à ma troisième vie et je possédais des pouvoirs magiques lors de ma deuxième vie. Il doit bien en rester quelque chose.

    Peut-être un jour sera-ce vrai… d’autant que mon contenu est de qualité et honoré (comme autrefois les chats dans l’Egypte ancienne) par ses visiteurs.
    Si tu me rends visite, ô deux-pattes lecteur, tu ne seras pas déçu : j’écris de la poésie, certes, mais aussi le récit de ma deuxième vie, L’Eschylliade, que tes spécialistes rangent dans le genre de la fantasy.

    Quoi qu’il en soit, à toi qui lis ces mots, je souhaite le meilleur.
    Et merci pour cet article ironique sur le poids de la notoriété…

  9. je ne vous cache pas, j’étais un peu surpris du résultat car via ses communiqués et ce qu’on dit sur le net, Google favorise le contenu unique et sanctionne plusieurs pratiques et notamment les liens mais avec votre exemple, c’est le contraire.Personnellement je pensais qu’il faut travailler les 2 à la fois, avoir un contenu unique et clair qui va engendrer des liens naturels.

  10. Il n’y a pas de sanctions car les liens proviennent de sites de qualité exceptionnelle. On est pas du tout dans le cadre d’une campagne de spam sur des milliers de blogs gratuits.
    Un contenu de qualité va inciter d’autres webmasters à créer des liens vers ton site, c’est la stratégie de linkbaiting. Je t’invite à lire cet article pour en savoir plus : http://www.miss-seo-girl.com/la-meilleure-technique-de-faire-du-netlinking-le-linkbaiting/
    A ne pas confondre avec un contenu de faible qualité dont l’objectif est simplement de permettre à Google de comprendre quel est le sujet d’une page.

Les commentaires sont fermés.